Huawei aurait trouvé un moyen de contourner l’embargo américain pour vendre ses produits

Par Henri LaheraPartager :

1

2

Toujours sous le coup des sanctions économiques américaines, Huawei pourrait avoir trouvé un moyen de contourner l’embargo par le biais d'un astucieux système de licences.

Honor 50Note Les Numériques(1)lire le testAcheter d'occasion : Acheter neuf : Fonctionnement du tableau de prixHuawei Nova 9Note Les NumériquesDonnez votre avislire le testAcheter d'occasion : Acheter neuf : Fonctionnement du tableau de prix

Huawei joue des pieds et des poings pour contourner l’embargo américain, et retrouver sa gloire d'antan. Depuis le décret du président Trump le 15 mai 2019, la firme chinoise a perdu de nombreux partenariats stratégiques, notamment avec Google et ses fournisseurs de composants, dont TSMC. L'arrivée au pouvoir de Joe Biden n'a d'ailleurs pas arrangé le cas de la firme.

à lire également :NEWS : Smartphone / Téléphone portable

Télécoms : l'administration Biden renforce l'exclusion des équipements Huawei aux États-Unis

Les États-Unis confirment une nouvelle fois que Huawei est persona non grata sur son territoire. L’autorité des télécoms américains ne pe...

Huawei aurait trouvé un moyen de contourner l’embargo américain pour vendre ses produits

Une décision qui a causé un véritable séisme dans l’entreprise, qui a vu ses ventes largement chuter. Elle a d’ailleurs cédé la marque Honor, qui a pu retrouver une place sur le secteur, et proposer des smartphones dotés des services du géant américain (comme le Honor 50).

Mais Huawei n’a visiblement pas l’intention d’abandonner sa division mobile, et pourrait adopter une nouvelle stratégie pour accéder de façon détournée au marché. Selon Bloomberg, sa technique consisterait à fournir une licence d'exploitation de ses designs à des entreprises tierces, afin que ces dernières puissent les exploiter dans le cadre du lancement de produits sous leur propre marque. En échange, ces partenaires seraient mis à contribution pour procurer à Huawei les composants auxquels il n'a actuellement pas accès.

Des candidats sérieux déjà en lice

Le plan semble déjà avancé, puisque l’entreprise serait déjà en négociation avec la marque Xnova, qui appartient au groupe China Postal and Telecommunications Appliances. Cette dernière commercialise déjà des smartphones de la gamme Nova. Une seconde entreprise, nommée TD Tech, serait également en pourparlers. Il s’agit d’un fabricant d’équipements de télécommunication important, ce qui explique ce choix.

De leur côté, les ingénieurs de Huawei plancheraient déjà sur les différents appareils de la marque initialement conçus pour fonctionner avec des puces Kirin afin de les rendre compatibles avec les processeurs de Qualcomm et de MediaTek. Le géant chinois semble très tenté par cette stratégie, qui pourrait lui permettre d’écouler environ 30 millions de smartphones sur l’année 2022. Un résultat honorable, afin de maintenir son activité mobile à flot jusqu’à des jours meilleurs.

Henri LaheraSamsung Galaxy S21FE : très bien, mais trop tard ?
Mots clés:
  • quels téléphones huawei fabrique-t-il