Vaccination Que faire du code QR ?

Vous avez peut-être reçu par courriel une preuve électronique de vaccination, le fameux code QR. À quoi sert ce code ? Comment le télécharger ? Et s’il contient des erreurs, que devez-vous faire pour le faire corriger ? La Presse répond à vos questions.

Suzanne ColpronLa Presse

Quelles informations contient ce code QR ?

Envoyé depuis le 13 mai aux Québécois vaccinés, ce code contient le nom du vaccin reçu, la date où il a été administré et le nombre de doses reçues. En date du 20 mai, 2 179 605 courriels avaient été envoyés et 1 391 815 preuves vaccinales avaient été téléchargées.

Comment le télécharger ?

Dans un premier temps, assurez-vous que le courriel provient de l’adresse notification@covid19.quebec.ca. Si c’est le cas, cliquez sur le lien en bleu pour le télécharger. Vous pouvez aussi l’enregistrer sur votre téléphone en faisant une capture d’écran ou en l’enregistrant manuellement.

Que faut-il faire s’il contient de fausses informations ?

Cela peut effectivement se produire. Alain Lamarre, spécialiste en immunologie rattaché à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), a reçu par courriel cette semaine le lien pour télécharger le code QR de son père de 83 ans, injecté le 13 mars. Le nom et la date de naissance qui figurent sur le document sont bons, mais pas le nom du vaccin. On indique erronément « AstraZeneca ».

« Je me souvenais que mon père m’avait dit qu’il avait reçu le vaccin de Pfizer. Donc, je me suis dit, c’est bizarre, peut-être qu’il s’est trompé », raconte-t-il. M. Lamarre a vérifié auprès de son père qui avait conservé la preuve papier qu’on lui avait remise après son vaccin. Le nom qui apparaît sur le papier est bien Pfizer.

« Je me serais attendu à ce que les informations du code QR soient extraites directement de la base de données. Moi, ça me sonne une cloche qu’il y a un processus manuel là-dedans et que des informations sont entrées à la mitaine. On peut faire des erreurs en faisant ça », explique-t-il.

Vaccination Que faire du code QR ?

La Presse a posé la question au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). « Le code QR est alimenté à partir de la base de données du registre de vaccination, précise-t-on. Il s’agit possiblement d’une erreur de saisie par le personnel de vaccination dans le registre de vaccination. »

« S’il y a des erreurs dans le code QR, vous pouvez communiquer au 1-877-644-4545. Des préposés vous dirigeront au bon endroit », indique-t-on.

Monique Langlois, pour sa part, a reçu un code QR qui ne lui était pas destiné. « Je ne sais pas quoi faire avec le code que j’ai reçu et qui ne m’appartient pas, explique-t-elle. Ça appartient à un dénommé Michel Langlois qui a été vacciné à Vaudreuil. Ces courriels-là sont générés automatiquement. On ne peut y répondre. Alors, je ne peux pas signaler l’erreur. »

Mme Langlois a téléphoné à Services Québec pour obtenir des réponses. « Les préposés n’ont reçu aucune consigne sur les réponses à donner, mais ils ont eu des appels de personnes qui avaient reçu des codes contenant des informations erronées », rapporte-t-elle.

À quoi sert le code QR ?

Difficile à dire, pour l’instant. Ce code n’est pas encore activé, rappelle le Ministère. « La lecture du code QR nécessite une clé de “désencryption” et seul le MSSS possède cette clé », indique-t-on.

Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, se questionne quant à elle sur les objectifs et signale qu’il y a des retards dans les envois. Vaccinée depuis le 13 mai, elle n’a toujours pas reçu d’invitation à télécharger sa preuve vaccinale.

« Ce qui est sûr, c’est que quand on va rouvrir les frontières et que les personnes vont se mettre à voyager, il va falloir s’arrimer avec la communauté internationale et développer un passeport vaccinal, affirme-t-elle. On n’aura pas le choix. La pression est forte. Ça, c’est sûr. Par contre, au Québec, un code QR pour une dose, je ne vois pas à quoi ça sert. Parce qu’on le sait, une dose n’apporte pas l’efficacité complète, ça prend deux doses. »

Mme Borgès Da Silva ajoute que, selon elle, « ce serait non fondé scientifiquement et irréaliste de laisser entrer des gens dans des espaces clos, comme des restaurants ou des salles de spectacle, sur la base d’une seule dose reçue ».

Une personne qui a contracté la COVID-19 n’a besoin que d’une dose de vaccin. Comment sera-t-elle en mesure de faire la preuve qu’elle est immunisée si son code QR indique une dose ?

« Mon conjoint, mon fils et moi avons eu la COVID en juillet 2020 », nous a écrit une lectrice inquiète. « Nous avons maintenant reçu notre première dose de vaccin. Le ministre [Christian] Dubé répète constamment que la deuxième dose n’est pas nécessaire pour nous. Par contre, le code QR ne tient pas compte de ce fait. Nous aurons donc un code QR indiquant que nous avons reçu une seule dose. Nous sommes 347 000 dans cette situation. Et, bien entendu, nous souhaitons obtenir une preuve que nous sommes immunisés. »

Le MSSS précise que la preuve de vaccination électronique fournie n’est pas une preuve d’immunité. « L’application et l’utilisation de cette preuve électronique, au Québec, restent à définir selon les recommandations de la Santé publique. Les travaux se poursuivent. »

Mots clés:
  • combien de temps pouvez-vous enregistrer un écran sur iphone